CEDRIC MINLO - Mboa BD
Festival International de la bande dessinée du Cameroun
Mboa BD festival, bande dessinée, afrique, Cameroun
13745
ex_team-template-default,single,single-ex_team,postid-13745,theme-burst,mkd-core-2.0.1,postx-page,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,burst-ver-3.2, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,woocommerce_installed,blog_installed,burst,wpb-js-composer js-comp-ver-6.8.0,vc_responsive

CEDRIC MINLO

Enseignant de formation et artiste dessinateur indépendant, Minlo Stéphane Cédric est né le 09 juin 1992 à Yaoundé, la capitale du Cameroun, a grandi dans une famille chaleureuse constitué de : sa mère qui exerce le métier de comptable, de son feu père qui fut médecin et ses frères et sœurs (deux frères et deux sœurs). Ses grands parents sont pour lui des modèles de vie. Cette famille étant religieuse, sa relation avec Dieu s’est forgée. L’Humilité et l’authenticité son ses qualités. Il a vécu entre Yaoundé (ville natale) et Lagdo (ville où il a exercé mon métier d’enseignant) et dessine depuis dès son plus bas-âge. Son implication dans la bande dessinée est née dès la découverte du MBOA BD Festival en 2011 où il participe au concours de bande dessinée organisé par le Collectif A3.

Cédric se considère audacieux, bref, créatif, curieux, tolérant, patient, insensible(pas trop), négligé, discret, drôle, solitaire , rêveur, déterminé, actif, honnête, prudent, positif, introverti, humble et perspicace. Un cursus scolaire normal, de l’école primaire jusqu’à l’université où il a obtenu une licence en lettres. Très intelligent et studieux, Ses matières préférées étaient l’Anglais, l’espagnol, le français et le sport. Ses moins aimées : Maths et physique. Il conserve de très bonnes relations avec ses amis d’enfance et surtout de l’école et du lycée. Etant tous des passionnés d’art, le contact ne pouvait qu’être maintenu.   Il débute ses études universitaires en 2009 à l’Université de Yaoundé 1 ; puis il entre à l’Ecole Normal Supérieur de Yaoundé en 2010. En 2015, il en ressort avec un Dipes II. C’est une période de sa vie qu’il ne peut oublier. Il considère le fait d’avoir eu un bon encadrement comme point fort de sa réussite. Durant son parcours académique, il n’a particulièrement eu aucune difficulté ; juste une seule matière à rattraper qu’il considère une difficulté.  En 2011, Cédric est lauréat du Prix de la bande dessinée du Mboa BD, où son trait léger, ses histoires drôles captivent le Jury. Cette même année, il est également Lauréat du concours de la BD à l’IFC.

En 2013, il publie une histoire courte dans l’album collectif Rio Dos Camaroes, son style graphique s’affirme autant que sa maitrise du scénario. L’album « Rio dos Camaroes » est présentée au Festival international de la bande dessinée d’Alger (FIBDA).  Cédric Minlo fait également parti de l’aventure « Ekiéé », le magazine 100% BD aux côtés de Paul Monthé et Yannick Deubou Sikoué, il travaille notamment sur la série « Lycée Mozart ». Toujours en 2013, il intègre l’équipe de Kiro’o Games, premier studio de création de jeux vidéo d’Afrique centrale, où il propose ses services d’illustrateur dans la catégorie des personnages non jouables et objets divers du jeu Aurion : l’héritage des Kori-Odan.  Cédric fait quelques exposition de ses œuvres à l’Hotel Zingana à Bafoussam, au Centre International de l’Artisanat, à la galerie d’Arts Contemporains de Yaoundé et dans les Instituts Français de Douala et Yaoundé.  En 2018 il sort son premier album intitulé “Android Night” qui parait aux éditions Waanda Stoudio.  En 2019 il participe au A MAZE Festival à Berlin en tant que dessinateur et concepteur de jeux dans le cadre du projet “Enter Africa” Il s’agit d’un projet initié par le Goethe Institute. Cet événement-là réellement marqué car il a rencontré un tas de personnes venues des quatre coins du globe et partageant la même passion pour le dessin et le jeu vidéo.

À partir de 2021, ses activités autour du dessin prennent de l’ampleur. Il propose deux épisodes interactifs de sa BD Android Night intitulés  : Pandémie et Android
Night : Total Zero Energie, où il fait intervenir ses lecteurs en leur donnant la possibilité de faire des choix qui auront un impact sur l’histoire. Il crée ensuite sa propre web émission « Ça dessine ! » qui met en compétition plusieurs dessinateurs.trices à travers des thèmes variés avec à la clé un cash prize de 50.000 FCFA